Origine.

Le Piton de la Fournaise est un des volcans les plus actifs de la planète, cinq éruptions depuis le début de l’année 2015. Grace à son accessibilité le Piton de la Fournaise est l’un des sites les plus visités de l’île de la Réunion et sa surveillance, par l’observatoire volcanologique du piton de la Fournaise (OVPF), en est grandement facilitée.

La Fournaise est sortie des entrailles de la terre il y a environ 500000 ans, ce volcan est beaucoup plus jeune que son grand frère, le Piton des Neiges âgé de 3 millions d’années. Ces deux volcans proviennent du même point chaud situé à quelques centaines de kilomètres sous les pieds des Réunionnais. Le magma traverse le manteau de la terre et s’accumule dans des poches magmatiques, lorsque les poches sont pleines et que la pression des gaz augmente, le magma remonte jusqu’à la surface, c’est le début d’une nouvelle éruption volcanique. Le magma forme les coulées de lave. Le bruit court alors rapidement sur l’île «volcan la pété ».

Les éruptions débutent souvent sous forme de failles plus ou moins grandes.Ces failles finissent par fragiliser le volcan et provoquent des effondrements ou des glissements de terrain. Il y a environ 4000 ans une partie de la Fournaise s’est effondrée en provoquant certainement un énorme tsunami, ainsi sont nées les grandes pentes situées à l’est du volcan. Les remparts du Tremblet et de Bois Blanc sont les limites latérales.

Volcan effusif.

Le piton de la Fournaise est un volcan effusif. Les éruptions, bien que toujours spectaculaires, sont sans danger. Les coulées de lave progressent lentement, contrairement aux volcans explosifs très dévastateurs qui projettent des gaz, des roches et de la lave à très haute température (ce sont les nuées ardentes).

Début de la visite.

A partir de la maison du volcan à Bourg Murat une magnifique route vous mène au pas de Bellcombe à travers de multiples paysages contrastés, forêts de cryptoméria, vertes prairies puis de la lande. Après le nez de bœuf, vous contournez la rivière des remparts, énorme ravine qui n’est ni plus ni moins qu’une des quatre fractures matérialisant la séparation entre le Piton des Neiges et le Piton de la Fournaise.

La Plaine des sables.

Quelques kilomètres plus loin un immense cratère se découvre, le cratère Commerson. Agé d’environ 2000 ans ce cratère témoigne une activité volcanique très importante. Lors de cette éruption le magma à croisée une nappe d’eau sur son chemin provoquant une énorme explosion. Les cendres de cette explosion se sont déposées à proximité, au gré du vent, pour formée la remarquable Plaine des sables.

DCIM100GOPRO

L’enclos Fouqué.

L’ascension du Piton de la Fournaise commence au Pas de Bellecombe par une marche à travers une énorme caldera qui est le résultat d’un effondrement de la chambre magmatique située sous le volcan. Cette caldera en forme de fer à cheval a été baptisée « l’enclos Fouqué » en l’honneur du géologue André Fouqué. La visite continue à proximité d’un cratère nommé « Formica léo ». Ce nom vient d’une espèce d’insecte appelée, « fourmilion » qui fabrique des pièges en forme de cône inversé afin que le proie tombe à l’intérieur. La forme de ce pièges rappelle la physionomie de notre cratère.

Piton de la Fournaise 2636m.



Vous aimez ? Faites-le savoir !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmail

Recent Posts

Leave a Comment